AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parce que ça fait cinq an aujourd'hui. [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

postes : 274
avatar : Jennifer Ayache ( Superbus )
âge du personnage : 22 ans
date d'arrivée : 21/01/2013
fait le caméléon



MessageSujet: Parce que ça fait cinq an aujourd'hui. [libre]   Mer 6 Fév - 12:59

' Quelque cris d'enfants dans le parc.. La grande rue pleine.. Des klaxons partout.. Il est là.. Une voiture.. Il n'est plus là.. NON ! Où est-il ? Par terre.. Du sang ? Charly ? Charly ça va ? Charly répond moi !' ' "Kaiee, répond moi ! Kaiee arrête de faire ta tête de mule ! Que c'est il passé Kaiee ?" ' ' Une lumière aveuglante. Depuis combien de temps sommes-nous dans cet hôpital ? Un homme arrive. L'homme est là. L'homme n'est plus là. Le monsieur à côté hurle. Sa femme est morte. Un bébé. Le seul rescapé de l'accident de voiture qui tua sa mère et son père. Cette femme là-bas, son mari s'en est sortit. Elle, elle est atteinte d'un cancer du sein en phase terminal. Et lui il.. Le médecin, il arrive, il est là ! Pour nous ? Oui. "Charly va bien ?" Un regard compatissant.. "Je suis désolé.. Nous avons" Je n'ai plus rien entendu.. Mon Charly. Non.. ' ' Ils sont tous parti. Il a disparu dans le trou. Charl'.. Adieu.'

Le parc était enneigé. Mes après-ski crissaient sur la poudreuse. De lourds nuages noirs laissaient présager un orage. Mais ce n'était pas grave. J'avais besoin de silence, celui qui régnait ici me convenait. Jamais la solitude ne m'avait autant pesé depuis que j'étais parti de chez mes parents. Bien sûre que je connaissais des gens ici, gentil bien sûre. Mais ils n'auraient pas compris. Personne ne comprenait de toutes façon. Mais heureusement, ici, personne n'était au courant. J'accélère le pas en même temps que Marilyn hurle sa musique dans mes écouteurs. Je retiens les pleurs, mais ils viendront bientôt. Ils viennent toujours. D'ailleurs ça y est.. Je les sens qui dégouline. Je cours, le regard brouillé. Je n'aurais pas du. Je tombe dans la neige. Mon collant se trou. Je ne me relève pas. Je ne peux pas. Je ne veux pas. Je reste là et je pleurs. Combien de temps ? Je ne sais pas.. Je veux pas le savoir. Ça fait cinq ans. Cinq qu'il est mort.

_________________

Allez clique ici :P:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

❝ Invité
fait le caméléon



MessageSujet: Re: Parce que ça fait cinq an aujourd'hui. [libre]   Mar 12 Fév - 11:52


Kaiee & Daenarys
Don't cry, I'm here ♥


Un pas. Deux pas. Avancer. Toujours. Pour aller de l’avant. Aller de l’avant … Une expression bien curieuse. Car si pour certaines personnes, ce serait une situation anodine, pour d’autres, le simple fait de respirer pouvait se révéler si difficile. Être en vie pouvait être un cauchemar. Oui, la vie était parfois une belle garce. Et lutter contre elle relevait de l’exploit …

La Belle Daenarys ne connaissait finalement rien de la souffrance. Parfaite jeune fille élevée comme une poupée de porcelaine, ses parents avaient toujours tout fait pour que rien ne puisse l’atteindre. L’obligeant à fréquenter une école privée pour soit disant l’éloigner des voyous, céder à ses caprices pour que jamais elle ne soit dans le besoin. Jamais réellement malade, jamais de grosse perte pour son petit cœur. Un chagrin d’amour, une désillusion. Mais jamais de souffrance. Pour elle, la souffrance était une notion terriblement abstraite qui ne voulait finalement rien dire. Souffrir. C’était quelque chose qu’elle avait vu à la télévision, peut-être bien. Mais à travers les images, difficile de se faire une représentation claire et précise. Elle pouvait l’imaginer, comme elle avait imaginé la douleur de Landon quand Jamie était morte. Mais encore une fois, il s’agissait là de littérature, de fiction et elle vivait bien loin de la réalité. Imaginer que quelqu’un pouvait dans ce monde souffrir la dépassait. Elle avait toujours trouvé la vie si belle et avait toujours considéré sa présence parmi les vivants comme un cadeau du ciel. Naïve, elle n’arrivait pas à concevoir que certaines personnes pouvaient réellement faire du mal autour d’elles et provoquer de la souffrance chez les autres. Comment pouvait-on faire une chose pareille ? C’était inhumain. Pourtant, elle était bien le genre de personne assez névrosée à avoir de la compassion pour un tueur en série. Personne n’est profondément mauvais, n’est-ce pas …

Ses talons claquant sur le sol, elle finit rapidement par le regretter. Le ciel avait déversé un manteau neigeux sur la Belle Ville de Montréal et ses chaussures étaient loin d’être pratique pour son escapade dans la Grande Ville. Pourtant, elle n’avait pas la sensation de le regretter. Le ciel menaçant ne la décourageait pas non plus. Elle préférait de loin profiter de la fraicheur de l’hiver, de la délicatesse de ce manteau neigeux, de ses pas s’enfonçant dans la poudreuse, du vent frôlant son visage d’une caresse sensuelle. Et dire que la plupart des habitants de cette ville ne profitaient pas de ce spectacle, trop occupés à courir dans tous les sens, trop nerveux, trop dissipés, trop stressés. Elle se rendait ainsi compte de tout ce qu’elle gâchait dans sa vie, de tout ce qu’elle manquait, quand elle ne s’occupait que de son travail. Et si … Et si elle sortait un peu le nez des œuvres d’art qu’elle exposait, pour profiter de ce qu’il y avait de plus beau dans sa vie ? L’amour, la famille, … Elle n’avait jamais manqué de rien. Elle avait toujours eu une vie merveilleuse. Et pourtant, elle était incapable de profiter de ce qui comptait réellement. Mais avec des si, on referait le monde et il est difficile de changer réellement quelqu’un. Il n’était pas un mystère que la jeune femme comptait énormément sur sa réussite professionnelle pour se donner un rang, pour se donner une image, se donner une étiquette pour être rangée dans une boîte. Car malgré son côté rêveur, il y avait bien une chose qui lui ferait toujours peur : et si elle ne rentrait dans aucune boîte ? Et si elle n’avait jamais d’identité. Et si … Mais non. Elle préférait ne pas y penser.

Ses pas la guidèrent vers le parc. Admirant la beauté du paysage, la Demoiselle s’en retrouvait là littéralement fascinée. Elle s’attardait, retardait le moment de quitter ce lieu pour rentrer. Elle n’avait aucune envie de se retrouver encore une fois enfermée entre des murs. Elle rêvait de liberté. Une sensation qu’elle ressentait bien, en cet instant. Fermant les yeux l’espace d’un instant pour profiter d’un courant d’air froid, c’est un bruit étrange qui attira soudain son attention. On aurait dit … Des larmes ? Rouvrant vivement les yeux, Daenarys identifia bien vite l’origine de ce bruit. C’était une jeune femme qui visiblement s’était blessée en tombant. Oui, si naïve, Daenarys pensait que c’était pour cette raison qu’elle pleurait. Se précipitant à sa rencontre, elle s’accroupit, pour être à sa hauteur.

- Mademoiselle, est-ce que ça va ?

Question purement rhétorique, terriblement idiote. Est-ce qu’elle avait réellement l’air d’aller bien ? La question de Daenarys trouva sa réponse elle-même lorsque la Belle Demoiselle posa son regard océan sur le visage rongé par la douleur de la Jeune Femme. Elle ne pleurait visiblement pas pour sa chute. Car ce que Daenarys put voir sur son visage lui glaça le sang. Elle était littéralement rongée par le chagrin. Et très honnêtement, elle lui faisait mal au cœur. L’espace d’un instant, Daenarys faillit bien pleurer avec elle. Et pour cause, elle avait l’air si malheureuse … Se reprenant finalement, Daenarys en vint finalement à une conclusion : la souffrance avait un visage et elle l’avait en face des yeux. Tendant la main vers la jeune femme, elle finit par laisser entendre sa délicate voix une nouvelle fois.

- Est-ce que je peux vous aider à vous relever ?

Une main tendue
Une aide bienvenue
Relevez-vous
Battez-vous
La vie est belle
Ne vous laissez pas abattre
Laissez-moi vous aider
Si tel est votre souhait

Revenir en haut Aller en bas
avatar

postes : 274
avatar : Jennifer Ayache ( Superbus )
âge du personnage : 22 ans
date d'arrivée : 21/01/2013
fait le caméléon



MessageSujet: Re: Parce que ça fait cinq an aujourd'hui. [libre]   Mar 12 Fév - 16:50

Me voilà défigurée par de stupide pleurs. L'histoire se répète inlassablement. Même sans Maman pour me le rappeler, je me morfonds. Mais moi je suis vivante. J'ai eu la chance de sortir de l'accident sans une seule éraflure. J'aurais tellement préféré être à sa place. Je devrais courir pourtant, rêver, vivre. Lui rendre hommage en étant heureuse. Mais c'est impossible de vivre sans lui. Il n'a pas toujours été tendre, on n' a pas toujours été d'accord. On s'est souvent battu. Mais c'était mon frère. Personne ne peux me comprendre. Personne ne me comprendra jamais. Personne ne...

-Mademoiselle, est-ce que ça va ?

Est-ce que ça va ? Mais bien sûre que je vais bien. Enfin j'espère en avoir l'air, je suis seulement tombée. C'est tout. Et je n'ai pas mal... Et soudain, je baisse les yeux. Du sang, il y a du sang qui tâche la neige. Je n'aime pas le sang. Pourquoi du sang ? Mon genoux.. C'est une éraflure. C'est douloureux. C'est.. C'est quoi ? J'ai envie de hurler mais le cris reste là, coincé dans ma gorge. La femme me dit autre chose. Je ne comprend pas. J'analyse pas. Je me lève brusquement. J'ai mal. Je m'éloigne. Pourquoi je boites ? J'ai mal. Je m'écroule encore dans la neige plus loin. J'ai la tête qui tourne. Et le sang. Le même sang. C'est rouge. Du sang. Sang.. J'ai mal.. Le sang.. Le sang de Charly ! Non, Charly ne traverse pas ! Charly arrête ! Charl' revient. Charly. Charly.. Du sang.. Plein de sang..

- Sang... Cha...

Et je sombre dans le noir. Est-ce enfin finit ?

_________________

Allez clique ici :P:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

❝ Contenu sponsorisé
fait le caméléon



MessageSujet: Re: Parce que ça fait cinq an aujourd'hui. [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Parce que ça fait cinq an aujourd'hui. [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Parce qu'on ne fait pas la guerre à dos de Poney...
» Dément ciel......
» tout simplement parce que cela me fait rêver
» Qu'avez-vous fait au jardin aujourd'hui ?
» Bon, qu'est ce qu'on fait aujourd'hui ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: III - MONTRÉAL - CANADA :: north :: Parc de l'Île-de-la-Visitation-