AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Annaé Y. Tremblay

postes : 115
date d'arrivée : 02/01/2013
fait le caméléon



Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.  Empty
MessageSujet: Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.    Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.  EmptySam 5 Jan - 21:38

« Huit heures quinze ! » hurlas tu alors que tes yeux venaient à peine de s'ouvrir. Les fins rayons lumineux qui outrepassaient tes volets venaient de te faire émerger et dans un sursaut, tu venais d'apercevoir l'heure qu'affichait ton réveil. Dans un premier temps, tu te laissas retomber dans ton lit, abattue à l'avance par la course que tu allais devoir mener, respiras un bon coup et te redressas hâtivement. Si tes calculs étaient bons, il ne te restait plus que trente minutes pour arriver aux bâtiments de la radio, bâtiments totalement situés dans un autre quartier que ton appartement. Une fois tes deux gambettes sur le sol, tu te dirigeas machinalement vers ta salle de bain, et débutas ton rituel matinal. Une bonne douche, plus courte qu'autre chose pour le coup, un maquillage fin et discret qui mettaient en valeur tes yeux pétillants, et, appliqué avec aisance, un rouge à lèvre cerise dessinant parfaitement ta bouche pulpeuse. Par chance, les cernes t'avaient épargnée ce jour là. Il faut dire que tu te devais d'être le plus présentable possible. Il y a une semaine de cela, le directeur du bar dans lequel tu travailles quelques week end au soir t'avait convoquée, toi et deux autres danseuses, pour vous annoncer une nouvelle. Dans l'optique de toujours augmenter la clientèle, Mr Davy-Ells, ainsi se prénomme t-il, avait convenu avec une chaine radio d'envoyer quelques danseuses dans le but de faire la promotion du bar. Loin de toi fût l'envie de sauter au plafond, mais tu n'avais pu t'empêcher d'esquisser un sourire, contente de reconnaissance professionnelle. A vrai dire, tu n'avais pas tellement idée de ce qui t'attendait une fois là bas, car retransmettre une danse à la radio s'avérait physiquement impossible. Mais on t'avait demandé de mettre le feu, et c'est ce que tu allais faire. De retour face à ton miroir, tu dénouas tes cheveux et laissas tomber sur tes épaules ta crinière brune, tout en faisant glisser ta serviette à tes chevilles. Nue comme un vers, tu attrapas tes sous vêtements et les enfilas avant de te diriger vers ton sac de danse. Sans trop hésiter, tu enfilas un bandeau noir accompagné d'un short de la même teinte, le tout assez soft et sexy, à l'effigie du bar à vrai dire. Après avoir mis ton jogging qui pour le coup, était beaucoup moins flatteur que le petit ensemble de danse, tu empoignas précipitamment ton sac et quittas, comme une furie, ton appartement.

Descendant quatre à quatre les marches de l'escalier en colimaçon de ton appartement, tu fus rapidement dans la rue et commenças alors à te diriger vers la station de radio. C'était bien la première fois que tu aillais passer à la radio, et étrangement, tu avais une petite boule au ventre. Toi ? Annaé la téméraire ? Et bien oui, l'idée d'être écoutée par toute la ville n'était pas forcement pour te rassurer. Toi qui pourtant n'avais peur de rien. Une légère brise balaya une mèche de cheveux devant ton visage et tu ne pus t'empêcher de frissonner. Qu'est ce qu'il faisait froid. Après quinze minutes de marche, et le fait que tu sois définitivement en retard, tu aperçus enfin le grand bâtiment au coin de la rue. Personne autour, la rue ne semblait pas très active, mais à peine eus tu franchis le sas que tu te retrouvas dans une réelle ruche. Des gens allaient et venaient de partout, s'échangeant de bref mots au pas de course. Discrètement, et un peu perdu parmi ces têtes inconnues, tu te dirigeas vers une secrétaire qui ne t'accorda son intention qu'après avoir finis sa conversation téléphonique. « Oui c'est pour quoi ? » te demanda-t-elle avec un certain dédain et une moue détestable, typiquement le genre de femme que tu détestais. Sans lui octroyer un sourire tu lui répondis que tu étais l'une des danseuses venues faire la promotion du bar de monsieur Davy-Ells. Le visage de la secrétaire s'éclaira, et d'un air malicieux, elle te répondit « Ah c'est vous, vos deux collègues sont arrivées il y a quelques minutes, suivez moi, je vais conduire auprès de l'animateur qu'il vous explique ce que vous devrez faire. De vous à moi, j'aurais bien pris votre place ne serait ce que pour passer deux minutes auprès de ce charmant et sexy animateur » Elle étouffa un gloussement, et du haut de ses petits talons aiguilles, m'emmena à travers l'immeuble. « Quelle cruche » songeas-tu. Après avoir marché dans un dédale de couloirs, la secrétaire se stoppa net devant un porte et se retourna vers toi « Tenez, c'est ici. Vous n'avez qu'a toquer, ils doivent vous attendre, l'émission va débuter dans une dizaine de minutes » Tu l'as vis s'éloigner et te retrouvas quelques secondes plus tard seule devant la porte. Tu passas une dernière fois ta main dans les cheveux, réajustas tes vêtements, respiras un bon coup et tapas fermement trois coup à la porte. « Entrez » te répondis une voix plutôt grave. Doucement tu poussas la porte et entras dans la pièce. Tu vis dans un premier temps les deux autres danseuses qui travaillaient avec toi, déjà en tenue, le sourire aux lèvres. Puis te balayas la salle du regard … et c'est la que tu le vis. Lui. Ton cœur se serra soudainement, comme si on venait de t'assener un coup. Il était là, devant toi, au milieu de tout le monde. Lui que tu haïssais. Lui qui te donnait envie de taper tout et n'importe quoi, d'injurier. Et surtout lui qui te manquait.

_________________
    live fast, die young « vous n’êtes pas exceptionnels, vous n’êtes pas un flocon de neige merveilleux et unique, vous êtes fait de la même substance organique pourrissante que tout le reste, nous sommes la merde de ce monde prête à servir à tout, nous appartenons tous au même tas d’humus en décomposition »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
+ I'M IN A RAGE
Guillaume Beauchamp

Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.  Tumblr_m6ayhdssKM1qliqtvo2_250
postes : 1018
avatar : Colton Haynes
votre autre vous : Lexie
âge du personnage : vingt cinq ans
date d'arrivée : 22/12/2012
fait le caméléon



Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.  Empty
MessageSujet: Re: Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.    Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.  EmptyDim 6 Jan - 0:07

C’était la première fois que tu te rendais aussi tôt à la station de radio, mais pendant cette semaine tu seras chargé d’animé une émission du matin et plus ton émission de nuit. Après de longues minutes pour te lever du lit, tu as foncé sous la doucher pour ensuite t’habillé, le matin il ne fallait pas trop t’en demander, tu avais enfilé un débardeur avec un pantalon de jogging assez large. Puis tu avais rajouté un gros sweat-shirt comme il faisait assez froid dehors, ce n’était pas le moment de tombé malade. Tu avais fini ta préparation par une touche de gel et du parfum, un verre de jus d’orange et tu étais partis en courant jusqu’à ta voiture, en nouant ton écharpe autour de ton coup. Tu as grimpé dans ton carrosse en t’allumant une cigarette, c’était rare que tu fumes dans la voiture, mais il fallait que tu te réveilles, et c’était le meilleur moyen que tu connaissais. Tu es arrivé à la radio en quelques minutes, le temps de t’arrêter en route pour aller chercher un café à l’emporter, tu ne résistais pas à ces délicieux cappuccino, ça te rappelait ton voyage en Italie. Tu bus une gorgée de ton breuvage en parquant ta voiture devant l’entrée, normalement t’avais pas le droit de te parquer ici, mais quelqu’un finira bien par la déplacé, tu passas ton badge devant la sécurité, en saluant la réceptionniste, une femme très étrange, avec qui tu ne voudrais te jamais sentir seul, tu avais l’impression d’être violer à chaque regard qu’elle posait sur toi. Tu as passé une main dans tes cheveux en traversant les couloirs à vive allure. Tu ne savais même pas ce qui était prévu pour la matinée, quelle organisation de folie, par moment ça te faisait vraiment peur dans ton cerveau. Tu lus rapidement une feuille de route de l’émission, trois danseuses devaient venir faire la promo pour le club où elle travaillait, tu t’es tourné vers les micros et deux d’entre elles étaient déjà arrivé, elles avaient de l’avance c’était bien ça « bonjour, excusez-moi du retard. Alors moi c’est Guillaume je suis l’animateur. Avez-vous des questions ? » Les jeunes femmes posèrent quelques questions sur la manière de parler, d’éviter des blancs, tu leurs répondit simplement que dès qu’elles ont un trou ou un petit souci elles te font un signe et toi tu reprends les choses en mains, tu leur proposas le petit buffet juste à coter pour le petit déjeune, comme l’émission commençait que dans une dizaine de minutes et que tout était prêt. Et au moment où elles se sont levées, on toqua à la porte, tu as crié « Entrez », la dernière des danseuses est arrivée, tu avais la tête penchée sur la table, à lire encore ta feuille de route, sans cette feuille il n’y aurait pas d’émission alors tu la lisais attentivement. Tu as relevé la tête avant de tomber sur elle, cette femme. La seule femme que même en peinture tu ne peux pas la voir, la seule femme au monde que... Que quoi ? Que tu détestes ? Possible.
Tu as passé une main dans les cheveux, en faisant un simple signe à ton stagiaire de prendre le deux autres danseuse, pour qu’elles aient mangé un morceau dans la pièce à coter. « Tu es la troisième danseuse ? » tu prenais son silence pour un oui, tu évitais de la regarder, tu marquais ton indifférence pour cette personne, elle n’avait aucune place dans ta vie. Tout ça à cause de tes sentiments ? Tout ça à cause d’une nuit que vous avez passé ensemble, mais une nuit que tu regretteras jusqu’à la fin de tes jours, même si tu ne t’en souviens pas entièrement, tu te souviens parfaitement de beaucoup trop de détails qui n’auraient jamais dû exister entre vous deux. Tu lui expliqua la même chose que à ses collègues, tout en évitant son regard. « Tu as compris ? Si t'as un problème devant le micro fait un signe ». Dès que tu as eu fini de tout lui expliquer tu lui as tourné le dos pour t'assoeir sur ton siège et faire les réglages de musique, tu l'évitais par tout les moyens, tu étais sur ton lieu de travail, tu ne pouvais pas te permettre des échanges plutôt brutal avec elle, pourtant c'était pas ce qui te démangeais. Il pouvait pas donner le nom des invités quinze ans à l'avance ? ça t'aurais permis de prendre des vacances pour aujourd'hui ou de tomber malade, enfin quelque chose ! Tu sentais son regard sur toi, et là c'était trop fort. « Tu peux pas regardé ailleurs non ? », tu as finalement posé les yeux sur elle, mais le regard n'était pas doux, ni gentil. Ni méchant mais il était vide, tu ne montrais aucune émotion devant elle, seulement de l'agacement qu'elle te pourisse la vue dès le matin.

_________________

Skyfall is where we start
A thousand miles and poles apart
I like big butts and I can not lie. You other brothers can’t deny, that when a girl walks in with an itty bitty waist. And a round thing in your face. You get sprung, wanna pull out your tough, ‘Cause you notice that butt was stuffed. Deep in the jeans she’s wearing.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faire-le-cameleon.forumgratuit.ch
Annaé Y. Tremblay

postes : 115
date d'arrivée : 02/01/2013
fait le caméléon



Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.  Empty
MessageSujet: Re: Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.    Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.  EmptyDim 6 Jan - 13:27


Tout sauf ça. Si il y a bien une personne que tu voulais éviter à tout prix dans la ville, c'était lui. Toi qui t'étais presque réjouie à l'idée de passer à la radio, venais de voir ton excitation retomber au plus bas. Passer ne serait ce qu'une heure dans la même pièce que lui t'apparaissait comme impossible. Sanguine de nature, tu n'avais qu'une envie, sortir les griffes. Et malgré cela, tu allais devoir afficher ton plus beau sourire et faire comme si de rien n'était. Le directeur du bar comptait sur toi, il te l'avait clairement fait comprendre. Alors que Guillaume venait de congédier les deux autres danseuses avec ce qui semblait être son stagiaire, vous vous retrouvâtes seuls dans ce qui allait être dans quelques minutes, ta salle de torture. « Tu es la troisième danseuse ? » Encore hébétée par sa présence, tu ne sus trouver les mots et te plongeas dans un silence profond. Après tout, cela semblait assez clair non ? Tes yeux toujours posée sur l'animateur, tu remarquas que lui, au contraire, fuyait ton regard. Il était si différent de l'homme que tu avais connu auparavant, cette gueguerre vous avait tous les deux rendus plus aigris, plus rancuniers. Bon amis autrefois, vous ne pouviez maintenant plus vous supporter. Et tout ça à cause d'une nuit, d'une seule nuit qui fit tout basculer. Alors que vous aviez tous les deux trop bus, le hasard, puisqu'on ne peut pas vraiment parler de destin, fit que vous vous retrouvâtes dans le même lit, et par la force des choses, à faire des choses pas très catholiques. Le réveil fut l'un des plus tumultueux de toute ta vie. A peine sortie des bras de Morphée, Guillaume s'était mis à faire des va et viens dans toute la pièce, se morfondant sur son sort et sur ce qu'il venait de faire. Toi aussi tu regrettais, il était vrai, regrettais que cela se soit passé avec un de tes plus bons amis, regrettais que cela se soit passé comme ça, mais en comparaison avec le jeune homme, tu étais bien calme. Fou de rage contre lui même, contre toi, tu ne sus le dire, Guillaume quitta la pièce, te laissant dans le doute et l'incompréhension. Tu savais que le jeune homme était sensible depuis la disparition de sa femme, mais tu ne comprenais pas sa réaction. Pour toi, cette soirée n'avait été qu'un jeu, pourquoi ne pouvait il pas le concevoir de la même manière ?

Toujours sans te regarder, Guillaume t'expliqua hâtivement les principales consignes que tu allais devoir respecter lors de l'enregistrement de l'émission. « Tu as compris ? Si t'as un problème devant le micro fait un signe » Te questionna-t-il avec le dédain le plus complet. Peu à peu, la stupeur laissa place à la colère. Pourquoi ne t'avait il pas prévenu qu'il était l'animateur ? Il devait bien avoir la liste des invités merde. Un simple sms t'aurait totalement dissuadée de te rendre à la radio, préférant l'éviter même si cela signifiait renoncer à une chance professionnel. Avant que tu n'aies plus répondre, le jeune homme, qui derrière son calme apparent semblait cacher une anxiété, retourna rapidement s'occuper de tous les réglages qu'il y avait à faire avant le début de l'émission. « Je pense que ça devrait être bon » répondis tu enfin, essayant de canaliser ton énervement. Après tout, il n'avait pas encore déclenché les hostilités, et si tout les deux vous pouviez faire preuve de professionnalisme, ce n'était pas plus mal. Malheureusement, tu avais faux. Après quelques secondes à peine, Guillaume interrompit le silence pesant et se retourna vers toi, cette fois te regardant droit dans les yeux. « Tu peux pas regardé ailleurs non ? » Tu pensais pouvoir rester impassible face à ses remarques mais force t'est été d'admettre que bien trop impulsive, tu ne pouvais les cautionner. « Crois moi que je n'aurais pas été là si l'on m'avait dit que tu étais l'animateur. T'es même pas capable d'envoyer un sms histoire de pas gâcher ma journée comme tu es en train de le faire ? » Ayant conscience que dans tous les cas, tu allais devoir faire cette émission, tu commenças, les yeux de Guillaume toujours posé sur toi, à te déshabiller. C'était quelque peu gênant, mais à la fois amusant, la dernière fois que toi et Guillaume aviez été en bon terme, vous n'étiez pas plus habillés que cela. Vêtue de ton ensemble de danse, tu te rapprochas doucement de Guillaume, et alors que tu n'étais qu'à quelques centimètres de lui, attrapas le café posé juste à côté, vos corps se frôlant ce qui te fallu un frisson, de dégout certainement essayas tu de te convaincre. Replongeant ton regard dans le sien, tu bus une longue gorgée, avant d'ajouter narquoisement « Un peu froid, tu aurais pu faire un effort, tu sais que je les aime bouillant » Et c'est à ce moment là qu'au loin, tu entendis l'habituelle « Émission dans trente secondes » qui annonçait le début du calvaire.

_________________
    live fast, die young « vous n’êtes pas exceptionnels, vous n’êtes pas un flocon de neige merveilleux et unique, vous êtes fait de la même substance organique pourrissante que tout le reste, nous sommes la merde de ce monde prête à servir à tout, nous appartenons tous au même tas d’humus en décomposition »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
+ I'M IN A RAGE
Guillaume Beauchamp

Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.  Tumblr_m6ayhdssKM1qliqtvo2_250
postes : 1018
avatar : Colton Haynes
votre autre vous : Lexie
âge du personnage : vingt cinq ans
date d'arrivée : 22/12/2012
fait le caméléon



Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.  Empty
MessageSujet: Re: Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.    Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.  EmptyDim 6 Jan - 18:29

C’était inconcevable que cette femme se retrouve là ? N’y avait-il pas d’autre danseuse à Montréal, pourquoi elle ? Tu n’avais donc jamais de chance. Tu n’avais pas envie de la regarder, pas envie de lui parler. Tu n’avais pas envie qu’elle soit dans ton studio, dans la même pièce que toi et à quelques mètres. Si tu aurais pu partir, mais comment expliquer ça à ton patron après ? Si tu ne voulais pas te retrouver à la rue et sans emploi il fallait que tu la supportes, la supporter pendant quelques heures même pas. Tu fermas les yeux en essayant d’enlever ces pensées de ta tête, ces souvenirs d’elle et toi, cette soirée. Toi et elle, vous. Dans un lit, ces choses pas très catholique que vous avez fait ensemble, le dégout que tu as porté pour toi-même à ton réveil. Ce n’est que du passé, mais un passé que tu oublies, que tu as oublié mais qu’elle n’oublie pas de te rappeler chaque fois que tu entends sa voix, chaque fois que tu la vois. Chaque fois tout ceci te fait replonger dans ce souvenir. « Crois-moi que je n'aurais pas été là si l'on m'avait dit que tu étais l'animateur. T'es même pas capable d'envoyer un sms histoire de ne pas gâcher ma journée comme tu es en train de le faire ? » Tu daignas enfin la regardé, posé les yeux sur elle, à t’en brûler la rétine. Tu la regardais de haut en bas, elle n’avait pas changé, toujours le même visage que ce matin-là, toujours le même. La chirurgie existait, elle devrait tester. « Si on m’avait dit que tu venais, j’aurais pris des vacances » une main dans tes cheveux tu as de nouveau éviter son regard. Trente seconde avant l'émission. Tu fis signe à tout le monde de t'assoeir, tu échangeas quelques mots avec ton équipe avant de lancer le jingle de l'émission. « Bonjour à tous cher auditeurs, ici Guillaume, et oui votre Guillaume qui vous aide à dormir et bien aujourd'hui je vous réveille. », tu as marqué une pause le temps de prendre une feuille devant toi « et pour commencer la journée, nous acceuillons trois... charmantes danseuses, si seulement vous pouviez les voir mes amis, vous tombriez par terre »

Tu as lancé une petite page de pub, le tant de rassembler tes notes. Après tout la radio c'était beaucoup de pub et pas beacuoup de blabla, mais c'était les pubs qui payaient alors plus tu les passaient plus la station été payée. Et tu reçevais une augmentation. « Nous revoilà, à l'antenne avec nos trois danseuse, notre stagiaire est en train de faire une vidéo qu'il postera sur notre site... commençons par vous mademoiselle, présentez vous. » tu faisais un signe à la danseuse juste à côter de Annaé tout en évitant de la regardé, rien que l'avoir en face de toi te faisais avoir des frissons de dégouts. La jeune femme finissait de se présenter, suivit d'une deuxime danseuse et pour finir Annaé. Tu finis par lui parlé, avant qu'elle ne commence à se présenter « Vos colluèges se sont merveilleusement bien présenter mais vous, dites nous en plus, quelque chose de plus percutant. »



Spoiler:
 

_________________

Skyfall is where we start
A thousand miles and poles apart
I like big butts and I can not lie. You other brothers can’t deny, that when a girl walks in with an itty bitty waist. And a round thing in your face. You get sprung, wanna pull out your tough, ‘Cause you notice that butt was stuffed. Deep in the jeans she’s wearing.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faire-le-cameleon.forumgratuit.ch

❝ Contenu sponsorisé
fait le caméléon



Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.  Empty
MessageSujet: Re: Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.    Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Guillaume ft Annaé ∞ Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Lampe de table] Lampe O10* par Guillaume Delvigne
» [Contenants] SOD_project par Guillaume Lehoux
» Guillaume
» Le bassin de Guillaume
» Ecole Charles-Edouard Guillaume

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: III - MONTRÉAL - CANADA :: east :: Station de Radio-