AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 une table pour deux, pour moi et le vide. ❖ LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


postes : 333
date d'arrivée : 30/12/2012
fait le caméléon



MessageSujet: une table pour deux, pour moi et le vide. ❖ LIBRE   Dim 30 Déc - 19:42


une table pour deux, pour moi et le vide. ❖ LIBRE
Ce soir je suis seule à l'appartement, le silence est assez pesant. Patience est de sorti et je me retiens de me jeter sur mon téléphone pour envoyer un message à Eymres. Depuis notre baiser nous nous sommes revenu mais on sait tout les deux que ce n'est plus la même chose. Il y a un malaise qui prend place à chaque fois que l'on se voit. Du coup je ne préfère pas le déranger même si l'envie de le faire me démange. Passé la soirée seule ne me plait vraiment pas. Rester ici, devant un programme télé qui n'est pas passionnant du tout. Bref l'ennuie total et je n'ai aucune motivation pour me faire à manger. Je regarde l'heure et décide de prendre mon manteau, mon sac à main et de me regarder une dernière fois dans le miroir avant d'enfiler ma paire de chaussure à talon pour sortir et aller en ville. Je décide de partir à pieds pour aller manger à l'extérieur et me faire un cinéma après pourquoi pas, mais c'est une bien mauvaise idée quand on porte des chaussures à talon. Après vingt minutes de marche pour me rendre dans le coté ouest de la ville, mes pieds sont déjà en feu. Je m'assois alors sur un banc quelques instants et retire ma chaussure frottant mon talon qui souffre le martyr. Un soupire de soulagement s'échappe et je pose mon regard en face de moi et voit un restaurant. Un sourire s'affiche sur mon visage et le bruit de mon ventre se fit entendre. Je traverse la route après avoir regardé de chaque coté et entre alors. Je demande une table et avec de la chance il reste de la place. Le serveur, bien aimable m'emmène à ma table et je m'installe. Je regarde la carte que celui ci m'apporte et soupire en voyant autour de moi des tables avec des couples pour des diners romantiques, des bandes de potes qui font la fête. Et moi, je suis seule, seule avec le vide. Et le comble c'est que les tables à mes cotés sont vide également. Quoi que ce n'est peut être pas plus mal. Cela m'évite d'avoir des couples niais qui m'entourent.

_________________

✚ L'amour n'est pas l'amour, s'il fane lorsqu'il ce trouve que son objet s'eloigne,quand la vie devient dure, quand les choses changent, le vrai amour restent inchangés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

❝ Invité
fait le caméléon



MessageSujet: Re: une table pour deux, pour moi et le vide. ❖ LIBRE   Lun 31 Déc - 9:47


Ce jour avait été des plus pesant pour Mr Japs, directeur d’une multinational. Il avait passé toute la journée au bureau à donné ordre sur ordre, à rectifier les erreurs de ses employés incapables. Malgré ces lourdes responsabilités Zakhar aimait son travail. Il en avait fait du chemin pour en arrivé jusque là. A dix huit ans ou dix neuf peut-être, il s’était marié avec une somptueuse femme, une dénommé Lisa Japs. Avec elle, il avait quasiment tout vécu. Ils firent deux enfants en deux ans. Tout ça pour vous dire que le jeune homme avait une vie remplie, un entourage plus que présent, une vie de rêve. Cela explique pourquoi il ne voulait pour le moins du monde en changer.

En arrivant à son domicile Zakhar était désarçonné, il n’avait qu’une envie mettre les pieds sous la table et manger sereinement en famille. Seulement tout ne se passa pas comme il l’avait prévu. En rentrant chez lui, un ouragan de mot lui tomba dessus. Sa femme n’était pas de bonne humeur, elle jacassait de l’autre bout du salon alors que Zakhar ne s’était pas encore débarrassé de son manteau. « Ca ne va pas se passer comme ça, je vous le dis ! Je vais leur faire comprendre les bonnes manières à ces mioches. Ils vont avoir une liste de corvées pour ce weekend, histoire de les décoincer un peu. » Aussitôt Zakhar répliqua pour que Lisa cesse de gémir. Ce soir, il n’était pas bien, il avait un sacré mal de tête.

« Chérie, je suis rentrée… » Elle était réellement mal en point, car elle répondit sèchement avec une once de méchanceté. « Et alors ? Tu crois quand même pas que je vais venir t’enlever tes lacets ? » Elle le regardait de ses yeux enragés puis reprit en haussant les épaules « Faudrait peut-être que t’explique aux enfants de pas marché avec leurs chaussures dans la maison, ça laisse des traces. Et tu sais dans quel état ça me fou ? Hein, tu le sais j’en suis sure. » Ce n’était pas le moment de la mettre en rogne mais il ne put s’empêché de lui répondre. Il était évident que c’était une foutaise. « Je n’en ai pas la moindre idée. » Elle cria d’autant plus fort. « Mais oui bien sur. Oh, et puis tu sais quoi ? Démerde-toi. Ce soir je ne fais pas la cuisine. Que tout le monde se démerde. » Pour Zakhar il était claire et net qu’après sa journée, jamais il n’aurait le courage de se préparer quelque chose à manger. La décision était prise. « Très bien puisque tu t’es décidé à ne rien faire, je vais en profiter pour aller au restaurant ! » Il savait qu’elle serait d’autant plus en colère une foi qu’elle l’apprendrait. Il avait raison. C’est pourquoi il remit son manteau. En fermant la porte, les cris de sa femme étaient audibles. « Ca m’aurait pas étonnée, bon vent ! »

Arriver à sa voiture, il fit le vide dans sa tête et s’empressa de démarrer. Il savait très bien où il allait dans un restaurant branché. De toute manière avec les moyens qu’ils avaient ils ne pouvaient pas faire d’autre choix. Après cette garer, il entra dans le restaurant. Un jeune homme aimable l’accueillit et le plaça à une table. Il avait décidé de se prendre un apéritif pour se dénouer les muscles. Il était placé dans un coin de la salle, plusieurs couples dînaient aux chandelles dans une atmosphère romantique inoubliable. Au milieu d’eux se trouvait une femme brune. Elle lui tournait le dos. Il ne pouvait la voir de face. Elle se trouvait au centre, ses environs étaient vides mais le plus triste c’est qu’elle était seule. Il l’observait depuis son arrivée, elle était venue seul il y a quelques minutes. Il l’avait regardé traverser la rue. Une coupe de champagne se trouvait face à lui. Forte heureusement, car c’est ce qu’il avait commandé. Il l’a bu sans trop déguster puis prit son courage à deux mains. Il zigzagua entre les tables pour parvenir jusqu’à madame. « Bonjour, je sais que ça peu paraître étrange. Mais je suis assis de l’autre coté depuis un moment à vous observer. Accepteriez-vous de prendre un verre avec un inconnu? » Il laissa échappé du coin de sa bouche un sourire rempli de bonté. Il attendait la réponse de la charmante demoiselle avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


postes : 333
date d'arrivée : 30/12/2012
fait le caméléon



MessageSujet: Re: une table pour deux, pour moi et le vide. ❖ LIBRE   Lun 31 Déc - 12:59


une table pour deux, pour moi et le vide. ❖ LIBRE
Je suis dans le restaurant depuis cinq bonnes minutes à présent et l'ennuie et ce blanc pensant est de nouveau présent. Peut être aurais je du rester à la maison, cela m'aurais coûté moins cher au final. Un soupire se fait entendre et la bouteille de rouge que je viens de commande arrive alors. Je remercie le serveur accompagné d'un sourire et commence à boire une gorgée du verre qu'il vient de me verser avant de partir. Je repose délicatement mon verre et passe une main dans mes cheveux regardant mon téléphone. Je n'avais pas vraiment d'amis pour le moment, en même temps je ne suis arrivé que depuis un mois alors. Et bien sur avec ma chance, mes peu d'amis sont bien sur tous de sorti. Je sentis mon téléphone vibrer. C'est Patience. Celle ci me demande si je passe une bonne soirée. Que lui répondre ? non c'est l'ennuie total, je m'ennuies comme un rat mort ? Non ! Elle va encore s’inquiéter pour moi. Comme elle le fait à longueur de journée. A t-elle peur que je sombre de nouveau ? Pourtant tout est bien clair dans ma tête, je suis bien passé à autre chose et si je suis venu ici c'est pour me reconstruire. J'hésite une seconde et lui répond un bref : soirée tranquille au restau. A peine ai-je posé mon téléphone au coté de mon assiette que je sentis du mouvement derrière moi et en levant la tête vois apparaitre un beau jeune homme à mes cotés. Il m'est totalement inconnu et je me demande bien ce qu'il désir. Je lui sourit et l'écoute alors. Je lui dit alors laissant échapper un petit rire en même temps « Enfin une personne qui prend pitié de moi ! » Je ne savais pas si il voulait le prendre ici, à sa table, ou bien au bar, alors je prends l'initiative de pousser mon sac qui est posé vers le coté vide de la table pour lui faire de la place et lui fait un petit signe pour lui dire de prendre place. «Et j'accepte avec plaisir votre invitation car je suis sur que je serais en parfaite compagnie. »

_________________

✚ L'amour n'est pas l'amour, s'il fane lorsqu'il ce trouve que son objet s'eloigne,quand la vie devient dure, quand les choses changent, le vrai amour restent inchangés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

❝ Invité
fait le caméléon



MessageSujet: Re: une table pour deux, pour moi et le vide. ❖ LIBRE   Lun 31 Déc - 18:40

« Bonjour, je sais que ça peu paraître étrange. Mais je suis assis de l’autre coté depuis un moment à vous observer. Accepteriez-vous de prendre un verre avec un inconnu? » Il laissa échappé du coin de sa bouche un sourire rempli de bonté. Il attendait la réponse de la charmante demoiselle avec impatience. Cette dernière rétorqua « Et j'accepte avec plaisir votre invitation car je suis sur que je serais en parfaite compagnie. » Zakhar laissa échapper un sourire. Il prit place aux cotés de la charmante demoiselle. En un rien de temps il l’avait déjà observé de haut en bas. Il s’avérait qu’elle était plutôt à son gout, élégante, naïve avec un air naturel. Elle semblait fragile et très attentive. Elle observait Zak et son regard s’abattait sur lui tel un jugement. Il se sentait examiné, peut-être même bien évaluer par la jeune femme qui lui faisait face. Le regard sublimé dessiné par un léger trait d’eyeliner et un coup de remail donnait, à cette jeune fille, un air de contrôle. Mais ceci pouvait être qu’une pression. C’est de cette manière qu’il voyait la jeune femme, c’est ceci qu’il avait déduit des expressions nerveuses sur le visage de l’inconnue. Pendant que Zak analysait madame, ils conversaient. « J’imagine que vous attendiez quelqu’un. Peut-être est-ce un homme ? Une personne qui a de l’importance à vos yeux ? Peut-être que cette personne est en retard ou peut-être qu’il ne viendra pas. Il est possible aussi que vous soyez une femme seule qui souhaite déjeuner et ne pas être dérangé. Je vous propose de garder ma curiosité pour moi. De ne poser aucune question sur qui vous a amenée ici. Mais laissez moi vous prouvez à quel point vous êtes étincelante, vous expliquez pourquoi il est anormale que vous soyez assise seule à cette table. » Il n’avait aucune connaissance de l’âge de cette jeune femme et son monologue n’était pas vraiment de la drague. Zakhar a toujours été un homme un conviction et il croyait ce qu’il venait de dire. Son sentiment était-il de la pitié ? Certainement, mais la pitié était-elle mauvais. Il ne me semble pas. Tout de même, il était évident que Zak trouvait la jeune femme pleine de charme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


postes : 333
date d'arrivée : 30/12/2012
fait le caméléon



MessageSujet: Re: une table pour deux, pour moi et le vide. ❖ LIBRE   Mar 1 Jan - 17:31


Il prit place à mes cotés et je le vis me regarder de haut en bas. Ai je quelques choses qui cloche ? Je le fixe alors. J'aime quand on me regarde, comme toutes les femmes, ont à l'impression d'être belle et importante aux regards des hommes mais là, je n'avais pas le sentiment de plaire, juste le sentiment d'être observé et mon regard s'appuie encore plus sur lui pour qu'il comprenne qu'il doit s'arrêter. Je bois une nouvelle gorgée de mon verre de vin et prends ma serviette pour m'essuyer légèrement les lèvres. Je la pose avec délicatesse pour ne pas que mon rouge à lèvres parte sur la serviette puis la repose aux cotés de mon assiette. Je l'écoute et passe une main dans mes cheveux. « Vous voulez garder votre curiosité pour vous et ne poser aucune question pourtant vous venez de m'en poser deux à l'instant ! » Je lui souris. Ces questions ne me gêne pas, c'est d'ailleurs pour cette raison que je lui souris. Pour qu'il ne croit pas que cela me rend mal à l'aise où quoi que ce soit d'autres, d'ailleurs pour bien lui montrer je lui réponds.
« Je suis venue seule, et je n'attends personne. Aucun homme, personne. J'avais juste envie de sortir un peu, prendre l'air, manger dans un bon endroit et pourquoi pas aller au cinéma pour continuer la soirée. Voilà, vous savez tout. Et merci pour le compliment que vous me portez. » Je bois une nouvelle gorgée et l'observe une nouvelle fois. Je finis par poser mon coude sur la table et ma tête sur ma main lui faisant un petit sourire. Oui cela n'est pas très bien vu de prendre cette position mais, tant pis. Je m'en moque de ce que l'on peut penser de ce geste. « Moi, étant curieuse je ne le cacherais pas, cela m'intéresse de savoir ce qu'un homme marié fait ici seul, sans sa femme. » Je venais de remarquer qu'il a une alliance à la main. Cela signifie donc qu'il a vraiment eu pitié de moi et qu'il ne s'est pas retrouvé assit en face de moi pour me faire du charme ou se qui peut s'en rapprocher.


_________________

✚ L'amour n'est pas l'amour, s'il fane lorsqu'il ce trouve que son objet s'eloigne,quand la vie devient dure, quand les choses changent, le vrai amour restent inchangés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

❝ Invité
fait le caméléon



MessageSujet: Re: une table pour deux, pour moi et le vide. ❖ LIBRE   Mer 2 Jan - 11:25



Une foi son discours fini, Zakhar attendait la réponse de la demoiselle qui buvait les paroles du bel inconnue. Il en profita pour voler une gorger de sa coupe de champagne. Il laissa un sourire s’échapper du coin de sa bouche. En réalité, la jeune femme le faisait rire. Il l’écouta parler. Tout ce qu’il comprit c’est que Madame l’avait autorisé à rester à sa table. Elle lui avait peut-être même proposé d’aller au cinéma. Etait-ce une éventuellement proposition de sortie ? Dans tous les cas, cela sera confirmé au fil du temps. La jeune femme encore inconnue continuait de parler. A présent elle lui expliquait les raisons qui l’on conduites en ces lieux. Une foi son histoire raconté, elle se positionna comme Juliette perchée en haut de son balcon, le coude posé sur la table, les yeux fixés sur Zak. « Vous n’avez pas à me remercier. Je ne fais que dire tout haut ce que les hommes autour de vous pensent tout bas. » C’est à cette instant que la brune a poser la question redoutée de Zak. Celle qui vous met plutôt mal à l’aise et qui vous oblige tout de même à avouer une partie de vous. C’est comme être nus devant le fait accompli. Zakhar ne s’attendais pas à ce que la demoiselle le surprenne. Habituellement il enlevait sa bague de marié dès qu’il sortait de la maison. Il la rangeait dans sa voiture pour ne pas que les problèmes s’en suivent. Mais apparemment ce soir là, il avait oublié de s’en séparer. A présent, elle le regardait et s’interrogeait sur son identité implicitement. Zak ne sut si le mensonge était le plus approprié ou s’il se devait être sincère pour changer. « Vous m’avez démasquée en si peu de temps. Le mariage est une institution qui ne nous restreint pas à rester sans être avec notre promis, notre promise. La vie fait parfois évoluer les choses alors qu’on ne voudrait pas qu’elle change. Si je suis venu seul me restaurer ce soir, c’est parce que les choses ne sont pas passé comme l’on se l’était imaginés. Vous n’avez pas un homme marié face à vous mais un homme séparé. » Il s’arrêta de parler pour jeter un regard au sol. Il avait en parti menti sur sa situation, oui il était bel et bien marié non il n’était pas séparé. Mais comment une inconnue pourrait se rendre compte de cette supercherie ? Elle ne le pourrait pas. C’est pourquoi il se risquait à transformer la vérité. « A qui ai-je l’honneur » La jeune femme lui répondit. Après ces quelques échanges Zak leva la main pour appeler le garçon adorable qui l’avait placé. Le jeune homme vint à lui. « Nous aimerions avoir une bouteille de vin blanc, la meilleure que vous avez. » Son verre de champagne étant fini il avait décidé de faire profiter la jeune femme d’une bouteille de vin blanc. Elle était tout de même tombé sur un directeur d’une multinationale, fortuné comme quiconque. Le jeune garçon partit leur chercher une de leur plus belle bouteille de vin blanc. « Que diriez-vous de commander notre repas. Du moins si ce n’est pas déjà fait pour vous. »Son ventre gargouillait. Il était affamé.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


postes : 333
date d'arrivée : 30/12/2012
fait le caméléon



MessageSujet: Re: une table pour deux, pour moi et le vide. ❖ LIBRE   Mer 2 Jan - 17:53

Je me redresse et repasse une main dans mes cheveux. J'ai toujours se réflexe quand mes cheveux sont relâchés. J'ai l'impression qu'ils me reviennent devant le visage et j'aime l'avoir dégager. Je me redresse sur ma chaise et croise alors mes jambes doucement passant une main sur ma robe. Je repose mon regard sur l'homme se trouvant en face de moi et l'écoute. Il n'avait pas l'air très à l'aise suite à ma remarque sur son alliance. Il me fait alors un petit discours sur le mariage. Il est séparé. Est ce vrai ? En le regardant il n'a pas l'air d'être un menteur. Et même si c'est le cas, cela n'a pas d'importance pour moi. Si c'est un homme à femme qui passe son temps en compagnie d'autres femme plutôt qu'avec la sienne c'est triste, mais ce n'est pas ma vie. Un sentiment partagé m'envahit. J'ai a la fois de la peine pour lui mais aussi pour sa femme si il ment. Pourquoi est ce que je me torture l'esprit a essayer de chercher la vérité. Je vais le croire. Peut être qu'il l'a gardé car il l'aimait, comme j'ai pu aimé cet homme qui m'a brisé le cœur le jour de mon mariage. Rien que d'y penser mon coeur se sert, et ma main se met à trembler sous le coup de l'émotion. Je baisse un instant les yeux et dit alors : « Et bien je suis désolée d'avoir prononcé ses mots et qui doit vous rappeler des souvenirs sur votre mariage. Le mariage est une chose bien difficile et les séparation sont pire que tout.. » Je ferme un instant les yeux me revoyant en pleure à l'autel alors que mon ex fiancé avait prit la fuite. Puis les rouvre et le regarde en lui faisant un mince sourire. Je le vois lever la main pour appelé le serveur et entre temps fini mon verre de vin d'une traite. Pas très élégant, serte, mais cela me fit du bien. « Commandons oui. » Je commençais à avoir un peu faim et cette demande me ravie. Le serveur nous apporte alors les cartes et je regarde alors ce qu'il nous propose. Je ne mis pas longtemps pour faire mon choix. Rien qu'à la lecture de leur spécialité mon choix fut fait d'office. Je ferme ma carte et la pose sur le coté. J'observe l'homme et me dis alors que je ne connais même pas son nom. « Je suis sur le point de manger avec un homme totalement inconnu.. cela serait il possible de savoir notre nom ? »



_________________

✚ L'amour n'est pas l'amour, s'il fane lorsqu'il ce trouve que son objet s'eloigne,quand la vie devient dure, quand les choses changent, le vrai amour restent inchangés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

❝ Invité
fait le caméléon



MessageSujet: Re: une table pour deux, pour moi et le vide. ❖ LIBRE   Dim 6 Jan - 19:33

Je me disais en regardant la jeune femme en face de moi que j’avais bien fait de quitter le domicile familial pour aller déjeuner dehors. J’avais le pressentiment que cette femme était de bonne compagnie. Elle était radieuse et semblait être bien dans sa peau. Je ne pouvais pas tomber mieux ! Malgré tout, je me demandais si cette femme était tombée dans le panneau ou si elle absorbait mes paroles naïvement comme elle semblait le montrer. Je me rappelais alors à quel point les femmes peuvent-être futée et surtout être de bonne actrice. Sans doute c’était-elle convaincu que mon discours n’était que vérité… Peut-être s’était-elle demandé pour quel raison lui mentirai-je ? Et peut-être qu’elle avait finalement conclu qu’il en existait aucune et que mes dires étaient sincères. Cela dit elle semblait très tourmenter par le sujet ; Elle fit une pause en fermant les yeux et le léger sourire qu’elle m’offrit semblait si forcé. Il était préférable de changer de sujet. […] Commandons oui. dit alors la belle demoiselle. Le serveur nous apporta les cartes. L’élégante femme brune ne mit pas beaucoup de temps pour se décidé. Tandis que pour ma part, c’était une autre histoire. Je finis par prendre un menu et commander le même plat principal qu’elle. Cela serait-il possible de connaitre votre nom ? J’hésitais à lui avouer mon vrai prénom. Elle semblait si franche et gentille que l’idée d’arrêter de batifoler me traversa l’esprit. Ma décision était prise, elle allait être l’exception. La seule femme inconnue à qui je donnerai mon vrai prénom. Peut-être était-ce une erreur ? Peut-être connaissait-elle une de mes conquêtes ? Je priais pour le contraire. Evidemment. Je me nomme Zakhar. Un nom pas très mélodieux certes, mais au moins vous connaissez ma vraie identité.Dis-je en plaisantant, le sourire aux lèvre. Je lui renvoyai la question Et le votre ? Une foi nos noms échangés. Le garçon de tout à l’heure nous amena notre entrée. Eh bien, je vous souhaite de vous régalez. Parait-il que ce restaurant est l’un des meilleurs de Montréal. Désirez-vous boire un peu de vin blanc ? Le garçon avait déposé la bouteille sur la table que j’ai immédiatement saisie par la suite. Vous savez vous êtes ma première foi… « première foi » n’était peut-être pas le terme adéquate. Je me repris vite, gêné par la confusion. Je veux dire par là que je n’ai pas pour habitude d’aborder les jeunes femmes seules à leur table quand je vais au restaurant. Et ceci n’était même pas un mensonge, rien que la vérité sortait de ma bouche. Elle était la première femme inconnue avec laquelle je déjeunais. Et j’en étais plutôt satisfait car pour une première foi les choses se déroulaient convenablement. Parler de vous. Que faites-vous dans la vie ?
Revenir en haut Aller en bas

❝ Contenu sponsorisé
fait le caméléon



MessageSujet: Re: une table pour deux, pour moi et le vide. ❖ LIBRE   

Revenir en haut Aller en bas
 

une table pour deux, pour moi et le vide. ❖ LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une chambre pour deux
» Un pied pour deux tourets
» [Chaise pour deux] LAT Chair par Jeroen van Laarhoven
» Problème chambre pour deux bébés en bas âge
» help pour idée de couleur table en bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: III - MONTRÉAL - CANADA :: west :: Restaurant Houston-